21 juillet 2021
Techfu
Tech

HP utilise l’impression 3D pour lutter contre le coronavirus

Impression 3D

HP a lancé un appel aux professionnels de la santé souhaitant trouver un partenaire d’impression 3D pour créer des fournitures, des équipements ou des dispositifs médicaux indispensables. Les conceptions comprennent des respirateurs, des masques faciaux, des ouvre-portes mains libres, des dispositifs de réglage des masques, etc.

HP collabore avec de nombreux partenaires

Plus de 1 000 pièces imprimables en 3D ont déjà été distribuées. HP travaille avec des partenaires de production pour continuer à honorer les commandes. Enrique Lores, le PDG de la compagnie, a fourni plus de détails dans un communiqué :

“HP et ses partenaires travaillent sans relâche dans la lutte contre ce virus sans précédent. Nous collaborons au-delà des frontières et des industries pour identifier les pièces les plus nécessaires, valider les conceptions et commencer à les imprimer en 3D.”

Les établissements hospitaliers ou les professionnels peuvent également télécharger gratuitement des fichiers imprimables en 3D ou solliciter de l’aide pour développer une conception spécifique sur le site web de HP. Les designers ou ingénieurs qui souhaitent contribuer ont aussi la possibilité d’utiliser cette plateforme pour soumettre leurs propres concepts ou leurs idées.

Un élan de solidarité

D’autres entreprises donnent un coup de main pour produire des fournitures médicales dans un contexte de pénurie nationale. Fiat Chrysler Automobiles a troqué la fabrication de voitures contre des masques faciaux. Elle prévoit de produire un million d’exemplaires par mois au cours des prochaines semaines.

La compagnie a également annoncé qu’elle travaillerait avec 3M et GE Healthcare en vue de fabriquer des respirateurs et des ventilateurs. Le manque de ventilateurs constitue un grand problème. Outre HP, plusieurs entreprises ont pris des initiatives similaires. Entre autres Tesla, General Motors et Razer.

L’Organisation mondiale de la santé a officiellement déclaré le coronavirus comme pandémie au début du mois. Une carte mise au point par l’Université John Hopkins permet de suivre son évolution en temps réel.

Aujourd’hui, le nombre de cas confirmés a franchi le palier des 1 million et plus de 40.000 personnes ont déjà perdu la vie.

Ces articles pourraient vous intéresser

Le Pentagone accuse Huawei de travailler pour l’armée chinoise

Timothée Pardonnet

Kitty Hawk abandonne Flyer, son projet de voiture volante

Timothée Pardonnet

Alibaba va investir 28,2 milliards de dollars dans l’infrastructure Cloud

Luc Herizo

Leave a Comment

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez que votre adresse mail, votre pseudo et votre message soient stockés sur le site. L'adresse mail restera privée et confidentielle.