Techfu
Apps

Google bannit 38 applications populaires de son Play Store

Google Play Store

Google vient de retirer 38 applications populaires de son Play Store. Cette initiative à pour but d’empêcher les propriétaires de smartphones Android de télécharger ces applications potentiellement dangereuses. Quant aux utilisateurs qui ont déjà téléchargé les applications incriminées, ils sont invités à les supprimer le plus rapidement possible. Vous trouverez la liste à la fin de notre article…

Des applications potentiellement dangereuses

La découverte de ces applications malveillantes et truffées de malwares a été faite par l’équipe de WhiteOps, qui pense qu’un seul et même groupe de cybercriminels est derrière la menace. Les fraudeurs ont commencé à ajouter les applications vérolées sur le Play Store de Google en janvier 2019.

Suite à l’avertissement du groupe d’experts, Google a retiré plus de 30 applications populaires de sa boutique. Celles-ci avaient la capacité de bombarder les utilisateurs de publicités indésirables et de redirections de navigateur intrusives, qui amenaient les utilisateurs d’Android sur des sites web sans avoir cliqué sur un lien.

Les experts en cyber-sécurité prétendent que ces menaces ont été rendues possibles en cachant le code malveillant au moment de leur ajout sur le Play Store afin de contourner le contrôle de sécurité de Google. Il leur suffisait ensuite de procéder à une simple mise à jour pour infecter les smartphones des utilisateurs. C’est pourquoi Google a retiré toutes les applications mises en cause, même si beaucoup d’entre elles paraissaient propres.

“C’est l’histoire d’un jeu du chat et de la souris, dans lequel le Play Store traque le fraudeur et le tient en échec en retirant les applications frauduleuses dès qu’elles sont découvertes. Mais ici, les fraudeurs ont probablement mis au point un mécanisme plus robuste pour éviter la détection et la suppression”.

Plus de 20 millions d’utilisateurs concernés

Le plus impressionnant de cette histoire, est que ces applications ont réussi le tour de force de cumuler plus de 20 millions d’installations en très peu de temps. La plupart d’entre elles ont obtenu plus de 500 000 téléchargements et certaines plus d’un million, ce qui rend l’affaire d’autant plus grave.

De plus, ces applications ont toutes en commun de cibler le marché très porteur de la beauté et des selfies. La plupart d’entre elles se présentaient comme de banales applications permettant de retoucher les photos et d’ajouter des filtres de beauté. Toutefois, ces dernières affichent des publicités hors contexte et sont très difficiles à supprimer par les utilisateurs.

Nous avons répertorié toutes les applications pointées du doigt par WhiteOps. Si vous les avez installé sur votre appareil, il est conseillé de les supprimer le plus rapidement possible.

  • Yoroko Camera
  • Solu Camera
  • Lite Beauty Camera
  • Beauty Collage Lite
  • Beauty & Filters Camera
  • Photo Collage & Beauty Camera
  • Beauty Camera Selfie Filter
  • Gaty Beauty Camera
  • Pand Selife Beauty Camera
  • Catoon Photo Editor & Selfie Beauty Camera
  • Benbu Selife Beauty Camera
  • Pinut Selife Beauty Camera & Photo Editor
  • Mood Photo Editor & Selife Beauty Camera
  • Rose Photo Editor & Selfie Beauty Camera
  • Selife Beauty Camera & Photo Editor
  • Fog Selife Beauty Camera
  • First Selife Beauty Camera & Photo Editor
  • Vanu Selife Beauty Camera
  • Sun Pro Beauty Camera
  • Funny Sweet Beauty Camera
  • Little Bee Beauty Camera
  • Beauty Camera & Photo Editor Pro
  • Grass Beauty Camera
  • Ele Beauty Camera
  • Flower Beauty Camera
  • Best Selfie Beauty Camera
  • Orange Camera
  • Sunny Beauty Camera
  • Landy Selfie Beauty Camera
  • Nut Selfie Camera
  • Rose Photo Editor & Selfie Beauty Camera
  • Art Beauty Camera-2019
  • Elegant Beauty Cam-2019
  • Selfie Beauty Camera & Funny Filters
  • Selfie Beauty Camera Pro
  • Pro Selfie Beauty Camera

Ces articles pourraient vous intéresser

Piratage de Twitter : un adolescent de 17 ans et deux jeunes adultes ont été inculpés

Twitter victime d’un piratage d’une ampleur inédite

Timothée Pardonnet

Apple pourrait renommer iOS pour iPhoneOS

Timothée Pardonnet

Leave a Comment

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez que votre adresse mail, votre pseudo et votre message soient stockés sur le site. L'adresse mail restera privée et confidentielle.