14 janvier 2021
Techfu
Tech

Apple écope de 1,1 milliard d’euros d’amende pour abus de position dominante

Apple

L’Autorité de la concurrence (ADLC) a infligé une peine exemplaire contre Apple avec une amende porté à la somme record de 1.1 milliard d’euros. Jusqu’à ce jour, la palme était détenue par l’opérateur internet et téléphonique Orange qui avait reçu une amende de 350 millions d’euros en 2015.

D’après Isabelle de Silva, la présidente de l’ADLC, le poids économique d’Apple a lourdement pesé sur le montant de l’amende.

C’est la plus lourde sanction prononcée à l’encontre d’un acteur économique, en l’espèce Apple, dont la dimension extraordinaire a été dûment prise en compte.

Apple accusé de léser certains revendeurs officiels

Selon le rendu du jugement, Apple est coupable de trois pratiques anticoncurrentielles. La firme de Cupertino a passé un accord avec Tech Data et Imgram  Micro, deux de ses grossistes, avec lesquels elle a fixé une répartition claire des produits et de la clientèle. Les deux entreprises qui ont largement profité de cet arrangement on par conséquent reçu respectivement une amende de 76.1 millions d’euros et 62.9 millions d’euros.

Dans un second temps, Apple est accusé d’avoir intentionnellement lésé ses distributeurs officiels. En effet, ces derniers ne pouvaient pas appliquer leur propre tarification et étaient obligés de pratiquer des prix identiques à ceux proposés dans les Apple Store. Apple favorisait également ses propres boutiques en leur réservant la primeur des nouveautés.

La faillite d’eBizcuss.com au centre de l’affaire

Cette sanction résulte avant tout d’une plainte déposée par eBizcuss.com en 2012. Le revendeur avait une relation historique avec Apple puisque leur collaboration remontait à plus de 30 ans. Alors que les affaires étaient florissantes, l’entreprise à été court-circuitée lorsque la firme de Cupertino à lancé ses Apple Store en 2001.

En plus d’une marge financière réduite, eBizcuss recevait les nouveaux produits après les boutiques Apple, réduisant de facto ses chances de réaliser de bons chiffres de vente. Par ailleurs, le géant américain imposait des exigences élevées à ses revendeurs, comme la rénovation complète de toutes leurs boutiques.

Hélas pour eBizcuss, la faillite fut inéluctable en 2012. François Prudent, le directeur général d’eBizcuss.com résumait son problème : « Tout a été fait pour nous mettre dans cette situation. »

Apple conteste la décision et fera appel

Comme on pouvait s’y attendre, Apple s’oppose fermement à cette sanction et juge cette décision « extrêmement regrettable ». Le géant américain prévoit d’ailleurs de contester cette sanction.

La marque à la pomme est dans le collimateur des autorités françaises, notamment de la direction générale des fraudes (DGCCRF) qui lui a déjà infligé une amende de 25 millions d’euros en février 2020 pour pratique commerciale trompeuse par omission. En effet, Apple était accusé de brider et programmer l’obsolescence des anciens modèles de ses iPhone au détriment des consommateurs.

Ces articles pourraient vous intéresser

Le Pentagone accuse Huawei de travailler pour l’armée chinoise

Timothée Pardonnet

Kitty Hawk abandonne Flyer, son projet de voiture volante

Timothée Pardonnet

Alibaba va investir 28,2 milliards de dollars dans l’infrastructure Cloud

Luc Herizo

1 commentaire

Wapuu 1 avril 2020 at 9 h 56 min

Super premier article ! Bonne chance pour ton site il à vraiment de la gueule. 🙂

Repondre

Leave a Comment

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez que votre adresse mail, votre pseudo et votre message soient stockés sur le site. L'adresse mail restera privée et confidentielle.